Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 15:36


CHRONIQUE ''RESTAURATION''
 

        LA FONTAINE SORT DE TERRE
                                    V

 

                                            Faute d'être hors d'eau... la fontaine est hors de terre.

Il y a déjà près de six mois que les travaux de restauration ont débuté sur le site de la fontaine du Golven, à raison d'une demi-journée par mois en période hivernale.
I
                                                                     D'abord l'échauffement...

A ce jour les personnes qui fréquentent ce charmant petit coin et qui suivent de près ou de loin l'avancement des travaux, peuvent apprécier la progression de la restauration à l'identique de l'ensemble.

                                                    Une vue de l'ensemble en décrépitude.
L
es murs latéraux de la fontaine sont chargés de terre. Un travail de fouilles est effectué pour reprendre l'implantation d'origine.
I

                                                         Et voilà le travail des bénévoles....

Samedi lors d'un nouveau rassemblement, pelles, pioches, brouettes et huile de bras étaient les principaux acteurs durant toute la matinée.

                                    Pas le temps de chômer, la pelle et la pioche vont refroidir...
C
ette action permet de faire un diagnostic sur l'épaisseur des murs et de leur hauteur. Ce qui permettra d'organiser la prochaine tranche de travaux.



                                                           Tels des archéologues en fouilles !
C
oncernant les murs du lavoir nous avons une jonction perpendiculaire de deux murs, au croisement de ceux-ci, nous allons commencer à concevoir à l'aide d'un veau (coffrage), un arc plein cintre pour laisser évacuer l'eau du lavoir.


                                            Les deux murets vont être reliés par un arc plein cintre.

Ce module pédagogique permettra une meilleure compréhension sur l'échelle réelle de l'arc plein cintre, à réaliser sur la fontaine qui sera beaucoup plus conséquent.
I

                                                         De l'huile de coude !

Diamètre du couronnement de la fontaine 1 m 12 pour une hauteur de 1 m 40, la fontaine fera une hauteur totale comme à l'origine de 3 mètres.
I

                                                       Merci Michel de tes bons services !

Au passage un grand merci à Michel (employé communal) pour sa participation active à l'organisation du chantier.
I

 La fontaine du Golven a une nouvelle vertue, elle a le pouvoir de donner la volonté d'arrêter de fumer...

Certains participants apprécient de travailler sur ce chantier, ce qui leur permet d'avoir une bonne activité physique et de laisser la cigarette de côté.


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 19:03


 CHRONIQUE ''RESTAURATION''
 

        LE PREMIER MURET S'ACHEVE

                                  IV
Samedi avait lieu au Golven une nouvelle réunion de chantier qui réunissait dès 9h30 une douzaine de bénévoles pour poursuivre les travaux de restauration du site. 
I 
 
G-01.JPG
                                                          Le grand muret pratiquement achevé.
Ces travaux de restauration s’effectuent rappelons le, au bénéfice d’une fontaine, d’un lavoir et de son enceinte composée de deux murets du XVème siècle.

G-02.JPG
                                                      Le muret Ouest va également être remanié.
Tout le monde avait suivi les consignes de Yann Chancerel, tailleur de pierre en apportant truelles, niveaux, cordeaux et le brin de bonne humeur indispensable.

G-03.JPG
                                                              Des conseils et de la pratique...
Des bénévoles des communes voisines n’hésitent pas à chaque réunion à se joindre aux Lanloupais. Les villes de Plouha, Plouézec, Etables-sur/Mer étaient ainsi représentées. 
I
G-04.JPG
                 Yann Chancerel tailleur de pierre, enseigne les règles de la pose à ses élèves.
Pour ce quatrième rendez-vous de restauration copieusement arrosé d’averses, l’on remarquait que les maçons en herbe prennaient de plus en plus de confiance en eux pour poser la bonne pierre là où il faut.  Yann Chancerel qui supervise le chantier se montrait très satisfait de son équipe.
I
G-07.JPG
                       Moment de recueillement en présence de l'Abbé Tonnière ! (photo Gardan)
Les participants étaient très fiers de voir les travaux du premier muret quasiment achevés. Il restera encore une petite partie du couronnement et le jointoiement à effectuer.

G-06.JPG                                            L'équipe intercommunale au pied du mur ! (photo Gardan)

Une partie de l’effectif à déjà entrepris de démonter le muret ouest, qui menaçait de s’ébouler.

                                      Le couronnement du mur pratiquement achevé.


La prochaine journée n'est pas encore prévue mais préparez-vous à venir comme d’habitude sur le site dès 9h30, avec la panoplie du parfait petit maçon et la bonne humeur de rigueur.

(vous pouvez consulter les pages précédentes de cette même catégorie en cliquant sur ''suivant'' ci-dessous).



Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 18:45


 
 CHRONIQUE ''RESTAURATION''

AU PIED DU MUR
III

 

C’est au pied du mur que l’on voit les maçons !
l
undefined                                                  Le mur d'enceinte de la fontaine du Golven
l
La restauration du site de la fontaine du Golven a repris ce samedi 26 janvier. 
l
Le froid, le gel, n’ont nullement découragé la quinzaine de bénévoles, qui parés

de la panoplie du parfait petit maçon étaient tous présents sur le terrain dès 9h30, attendant les instructions de Yann Chancerel spécialiste en restauration et maître d’œuvre également bénévole pour la bonne cause.
 
l
Golven-02.JPG
                                              Nettoyage et maçonnage étaient à l'ordre du jour.
               
L
es murs de l’enceinte ont tout d’abord été grattés pour les débarrasser des

mauvaises herbes qui y avaient élu domicile.

l
undefined                                                    Eh ben... y a du pain sur la planche !

Quelques coups de brosses plus tard l’ensemble avait déjà fière allure et tout le

 monde semblait pleinement satisfait du résultat de ce grand ‘’dépoussiérage’’.
 
l
l
undefined
                         Malgré le froid, tout le monde a pris du plaisir à participer à cette journée.

L
e plus facile ayant été rapidement exécuté, le plus difficile pour les novices allait 

bientôt commencer avec une certaine appréhension, très vite dissipée par une rapide mise en confiance du moniteur…
 
l
Golven-05.JPG
                                           Quelques coups de brosses et de grattoirs plus tard...

C
ordeau, niveau, truelles, sable et chaux allaient ensuite entrer en scène pour 

remonter la partie du mur effondrée par le poids des siècles. Ce site rappelons le, date du XVème ou XVIème siècle.
 
l
Golven-06.JPG
                                      Bientôt le site du Golven retrouvera son cachet d'antan.

M
ais pas question et l’on s’en doute, de poser les pierres à tout va. Grâce aux 

conseils et aux indications du spécialiste, Yann explique à chacun la technique de pose ancestrale, et la fonction mécanique de chaque pierre, Boutisse, Paleresse, Clouet, Cale, Blocage... 
l
Golven-08.JPG                                                  Une restauration effectuée dans les règles de l'Art.

...D es mots devenus familier pour les fidèles apprentis, qui grâce à ce 

programme de mise en valeur du patrimoine, vont acquérir de solides bases de restauration qu’ils pourront mettre à profit pour leur besoin personnel.
l 
Golven-09.JPG
                                                Après le mur viendra la restauration de la fontaine.

L
a matinée ayant passé très vite, le travail réalisé motivant, une partie des 

bénévoles sont revenus l’après midi pour achever l’arase du mur. 

Lors d’une prochaine séance de travail, il sera procédé à la pose du 

couronnement de la maçonnerie.
 


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 10:01


CHRONIQUE ''RESTAURATION'' 
 
SUPPORT DE COURS 

 

Boutisse.jpg
 
                    CLOUET : Pierre permettant de boucher les interstices entre les pierres.
l
Cale.jpg
 
                     CALE : Pierre permettant d’assiser ou de récupérer une assise régulière.
l 

Clouet.jpg
 
  BOUTISSE : Elle est posée en générale tous les 70 centimètres, croissant le mur de part en part. 
l
Panneresse.jpg
 
                                Panneresse : Sa longueur est plus conséquente que sa largeur.

arme_de_lanloup-2.jpg
l
l
      Technique de pose de Pierre tout venant.

Vue-de-dessus.jpg
                                                         Vue de dessus.
l
l
         Style d'appareillage : Opus-Incertum.

Vue-en---l--vation.jpg
                                                                         Vue en élévation.

Cette technique ancestrale permet une meilleure résistance et cohésion mécanique.
l

Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 19:30


CHRONIQUE ''RESTAURATION'' 
 
La fontaine du GOLVEN

II
 

  Automne.JPG

                                                Un tapis de feuilles ondulait sur l'onde pure...
S
amedi matin, le temps était clément, pas de pluie..., pas de vent..., les premiers rayons de soleil se frayaient timidement un passage entre les branches des arbres centenaires, quelques oiseaux gazouillaient... 

Les dernières gouttes de rosée se laissaient glisser délicatement au sol, un mince tapis de feuilles ondulait sur le lavoir du Golven. 

Le silence était d’or, le moment était unique, le cadre magique… 

Heureusement, j’avais un peu d’avance...
l
Golven-03.JPG
 
Les puissantes racines du sureau conduisaient inéluctablement le muret à l’éboulis (photo avant la dépose du mur).
                                    
Quelques minutes plus tard… des voix se faisaient entendre et devenaient de plus en plus proche, de plus en plus nombreuses, le silence allait être rompu par une quinzaine de personnes. 
l
Golven-12.JPG
                                                                Bonne pioche pour le jour ''J'' !
C’était en effet le jour ''J'' pour le premier coup de pioche, sur le chantier du Golven. Comme nous l’avons déjà souligné dans le précédent article, la fontaine, le lavoir et le mur d’enceinte, vont être l’objet d’un vaste chantier de restauration à l’ancienne. 
l
Golven-04.JPG
                                                        Sous les premiers rayons de soleil...
 
Ils vont subir durant des mois une magistrale cure de jouvence pour se retrouver à nouveau en état, tel qu’ils étaient au XV ème siècle. Le temps ou les villageoises parées de leur coiffe, venaient y laver le linge et commérer par la même occasion ! 
l
l
Golven-01.jpg 
                                                         Ce temps est maintenant révolu.
Au terme d’une réunion d’information et de sensibilisation, à ce jour, quinze personnes (et pas que des Lanloupais), avaient revêtu << les côtes de travail >> pour œuvrer bénévolement à la restauration du patrimoine.
l

Golven-05.JPG
                                         Le muret démonté, le sureau a été déraciné.
En ce samedi 24 novembre les volontaires se plaçaient sous la direction de Yann Chancerel, (devenu Maître d’œuvre pour la circonstance) qui par son expérience et son savoir-faire, en restauration à l’ancienne, devra guider ses troupes tout au long de ce chantier, et veiller dans les moindres détails qu’aucun impair ne soit commis, afin de restituer un travail à l’identique, réalisé avec les techniques d’autrefois. 
l
Golven-07.JPG
                                                        Et pas sans mal...
A gauche de la fontaine, un sureau a poussé dans les entrailles du vieux mur. Ses puissantes racines écartaient petit à petit sa structure et le conduisaient inéluctablement à l’éboulis. 
 
Golven-08.JPG
                                            La raison du plus fort, est toujours la meilleure... 
Le travail primaire de cette journée consistait à sécuriser le chantier en le débarrassant de toutes les pierres qui jonchaient le sol, afin de pouvoir œuvrer aisément. Pour cette cause, le lavoir a été vidé et rempli des pierres calibrées en quatre catégories : les panneresses, les boutisses, les cales et les clouets.
l
 Golven-06.JPG
                                                   Le lavoir fait office d'entrepot de stockage.

L
a zone d’action sécurisée, il a été ensuite procédé au démontage du mur jouxtant la fontaine, chaque pierre ayant été là aussi classée comme il se doit et entreposée dans le lavoir. Elles seront ainsi très vite reconnaissables le moment venu des réhabilitées.
l

Golven-09.JPG
                             L'auditoire, très attentif... aux conseils de Yann Chancerel.
Lors d’une précédente tentative de reconstruction, une ouverture de porte avait été murée. Mais, toujours dans un souci de restaurer à l’identique, elle a de nouveau (quelques coups de pioche plus tard), retrouvé son ouverture d’antan. 
l
Golven-10.JPG
               Cours pédagogique : explications de l'Art et la Manière de poser des pierres...
Au premier son de cloche marquant l’angélus, toute l’équipe après avoir achevé de nettoyer le chantier, a écouté Yann dans un cours de géologie de manière à comprendre l'articulation de la disposition des pierres dans un mur qui ont chacune un rôle essentiel de résistance mécanique.

Une prochaine rencontre sera bientôt organisée à la même heure en ce même lieu, pour poursuivre les travaux.


CLOCHES-LANLOUP-1.JPG
                             LANLOUP : Un petit village très attaché à son patrimoine.


l

Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 18:28


 CHRONIQUE ''RESTAURATION''
 
La fontaine du GOLVEN

I
 
 
A l'issue de la journée du patrimoine de pays, un professionnel de la restauration Yann CHANCEREL, très attaché du patrimoine vernaculaire local, a proposé ses services en qualité de conseiller technique pour procéder à la restauration dans les règles de l’art de la fontaine du GOLVEN. 
l

Yann-CHANCEREL.jpg
Yann CHANCEREL, tailleur de pierres veillera à la restauration de la fontaine dans les règles de l'Art.
   
Au terme d’une réunion de concertation organisée courant octobre par la commission municipale de l’environnement, il a été décidé de procéder à la restauration à l’identique, de cette fontaine qui date du XV ème ou du XVI ème siècle, ainsi que de son mur d’enceinte et de son lavoir.
l

golven_1.jpg
                                            Le site du GOLVEN  du XV ème ou XVII ème siècle.
A l’aide de ce petit journal, nous allons suivre depuis le départ tous les travaux entrepris sur le site du Golven. Cette restauration en images à pour but de faire connaître à toutes les personnes intéressées les techniques ancestrales pour mener à bien des restaurations similaires dans diverses communes désireuses de s’en inspirer. 

Au fil du temps, ce petit journal peut se révéler être un précieux document pédagogique.
 
La première étude visuelle (sans la cotation des pierres) laissait imaginer une structure plein cintre ou de forme ovoïde.
 
En ce samedi 10 novembre, après examen, il s’avère que l’hypothèse de l’arc en accolade est avortée. Le diagnostique confirme la structure initiale plein cintre ou ovale.
 
 
Samedi 10 Novembre : 
 
                              Mode opératoire d’un relevé existant
 
 Ce samedi Yann CHANCEREL, a procédé à :

                     Etude visuelle de l'existant

golven.jpg
                                                  La fontaine actuellement.
1) Etude visuelle de l’existant

arme_de_lanloup-2.jpgl
                     Cotation de l'ouverture
GOLVEN-03.JPG
                                        L'ouverture est mesurée avec précision.
l

GOLVEN-05.JPG                                                                     L'ouverture est de 1 mètre 17.       
2) Cotation de l’ouverture

arme_de_lanloup-2.jpg
l

                                           Relevé des pierres existantes
GOLVEN-04.JPG                  Chaque pierre de la façade est répertoriée. Un long travail qui est indispensable.
l
GOLVEN-06.JPG                                          Immédiatement les cotes sont reportées au brouillon.
l
GOLVEN-09.jpg                                      Toutes les cotations sont ensuite reproduites sur un calque.
3) Relevé des pierres existantes
l

arme_de_lanloup-2.jpg
l
        Confirmation des lignes de la courbe

GOLVEN-07.JPG
                     Sur cette photo, nous voyons très nettement se dessiner le profil de la courbe.
4) Etude des murs créant les courbes et confirmation de l’origine de la ligne de naissance attestant que les courbes intérieures étaient soit en plein cintre, soit ovoïde.

arme_de_lanloup-2.jpg
l

l                 Croquis de l'origine de la structure
l
Fontaine-projet.jpg
 
                                  La fontaine devrait retrouver cette structure, qu'elle avait jadis.

D
’après les renseignements des fontaines locales elle s’apparenterait à ce croquis.

Samedi  24 novembre, à 10h rendez-vous en ce lieu, pour la première rencontre autour de ce projet de restauration du muret et de la fontaine en compagnie de Yann Chancerel. 

Ce chantier est ouvert à tous les amoureux du patrimoine, Lanloupais où non. Apportez vos gants et votre bonne humeur !

A suivre ! . . . 
l


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 19:16


Commission de l'Environnement
Une cure de jouvence pour 
la fontaine
  du GOLVEN

 

La commune de Lanloup ne rate jamais une occasion pour faire valoir son patrimoine, et participe activement à chaque édition de la journée consacrée à ce sujet.
 
Lors de la dernière édition de la journée du patrimoine local non classé, la visite des différents sites de Lanloup fut commentée par un spécialiste en restauration du Patrimoine, Yann CHANCEREL.
l

         Une quinzaine de personnes assistait à la réunion (photo Isabelle SCHINDELMAN)
Yann a travaillé durant 14 ans au service des monuments historiques et a œuvré sur divers chantiers en France : le château des Ducs de Bretagne à Nantes, les cathédrales de Nantes, Tréguier et de Quimper... 

Il est spécialisé dans la taille de la pierre, la copie de maçonnerie à l’ancienne, les enduits d’intérieur à base de chaux et de chanvre, de terre, torchis, badigeon à base de pigments naturels, les enduits extérieur en mélange de chaux et de sable, ainsi que le rejointoiement à la chaux.
l

Restauration-10.JPG 
                                                    Yann CHANCEREL l'amour du métier.
A ses heures perdues, lorsqu’il lui en reste, il sculpte la pierre pour son plaisir personnel, ou pour honorer quelques commandes.
 
Lors de la dernière visite du patrimoine de pays, qui sensibilise les gens au patrimoine rural mandaté par le ministère de la culture, au détour d’un chemin, Yann a été séduit par la beauté de la fontaine du Golven et par ses abords.
golven.jpg
                               La fontaine du GOLVEN, dans son écrin de verdure.
Cette fontaine est située près du Manoir du compositeur Guy ROPARTZ, elle mérite de retrouver son éclat d’antan. Sa coiffe de pierre s’étant effondrée, elle fut grossièrement remplacée par une dalle de béton, ce qui a tout de même permis de préserver ses murs.
 
La commission extra municipale de l’environnement, sous la houlette de François Rebours, maire adjoint, a saisie l’occasion pour redonner à cette fontaine sa silhouette du passé en acceptant l’aide de ce spécialiste.
golven_1.jpg
                                         Le lavoir avec à sa droite son enceinte qui s'effondre.
Samedi matin la commission s’est réunie en mairie, pour envisager les travaux à effectuer dans le cadre d’une restauration réalisée par des bénévoles sur les conseils de Yann.
 
Cette restauration pourrait intervenir dans le contexte d’un concours organisé par le Conseil Général ‘’ Découvreur de Temps’’ doté d’un prix de 1800 €. Ce concours à pour but de sensibiliser la population au patrimoine local. Les petites communes non pas forcément le financement nécessaire pour procéder à la restauration de leur petit patrimoine rural, fontaine, lavoir, puits etc…

LE-GOLVEN.JPG
                              Un montage photo montrant ce qui pourrait être réalisé...
Ce projet ne s’arrête pas à une simple restauration, mais sera agrémenté par des cours pédagogiques traitant de la géologie local, la mise en œuvre de la pierre dans un mur, la lecture des vieux murs.
 
Le premier coup de pioche du chantier aura lieu le samedi 24 novembre à 10 h, au Golven, avec le nettoyage des abords du périmètre du chantier, suivit d’un cours de géologie et de tri de pierres, de manière à comprendre l’articulation de la disposition des pierres dans un mur qui ont chacune un rôle essentiel de résistance mécanique.
 
 
Projet :
 
Dans un premier temps, la cure de jouvence va s’appliquer au mur de l’enceinte qui s’écroule doucement, il va être restauré à l’identique. Sa restauration devrait être achevé pour le mois d’avril, d’après les prévisions du technicien.
l 
Golven-Avant-projet.JPG 
                                                         Un avant projet de la future fontaine...
 
La fontaine du Golven date du XV ème ou du XVI ème siècle, il est donc impératif de réaliser ces travaux avec les techniques de l’époque, en s’inspirant de l’architecture rurale de Lanloup.
 
Pour tisser la trame de ce chantier de restauration, un cahier du temps va être ouvert, ou il y sera consigné le nom des personnes et les travaux réalisés tel ou tel jour par chacun. Il sera déposé à l’Hôtel Sant Roc’h et chacun pourra y consigner ses actes, pour qu’il perdure dans le temps pour les générations à venir.
l

Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 20:53


PATRIMOINE
  
l
VESTIGE DES TEMPS PASSES 
 
Qu’il est bon de sillonner nos chemins de campagne et de tomber face à face avec une jolie maison paysanne, un manoir, une vieille chapelle ou tout simplement un ancien corps de ferme accompagnée de son four à pain, que l’on se plaît à contempler dans un silence donné par la nature dans toute sa sérénité, en imaginant un instant le vécu de cette attirante demeure. 
l
Restauration-01.JPG 
                                            Une jolie ouverture qui va nous livrer ses secrets.
 
Que se cache t’il par exemple derrière cette ravissante petite fenêtre ? Un décor moderne, des panels de couleurs, des cloisons placo ?
 
La curiosité pour moi est grande. Non loin de moi une bétonnière s’actionne, un jeune homme d’une trentaine d’années, tamise de la terre, puis s’affaire à remplir la bétonnière. Je l’observe avec curiosité ?  
l
Restauration-02.JPG 
                                                                   Le tamisage de la terre.
 
De la terre ! ai-je à faire à un jardinier des temps modernes ? Non. Pas de potager en vue !
 
Et pourtant, autour de lui, pas l’ombre du moindre sac de ciment, mais un tas de terre et des sacs de foin. Cet ''OEUVRIER'', appartient-il à une nouvelle génération de bâtisseurs ? Bizarre son procédé. 
l
Restauration-03.JPG
                                                Tel un Druide, la potion est introduite dans le chaudron.
Autant de questions qui me poussent à satisfaire ma curiosité…
 
Nullement un jardinier en herbe du XXI ème siècle, mais un professionnel de la restauration qui maçonne en prenant en compte des paramètres antécédents à la bâtisse, mortier appareillage de pierre, composition des enduits, et la réflexion sur les pathologies du bâti par un diagnostic effectué au préalable.
 
Mettant en scène des matériaux nobles qui composent ses mortiers et ses enduits. La terre, la chaux, le sable, le chanvre, la fibre naturelle..., sont ses alliés de tous les jours et de tous les temps.
 
Ici, on respecte le bâti, le ciment, il ne le connaît pas, car il n’y a pas d’adéquation avec les matériaux d’origine. 
l
Restauration-04.JPG
                                                         Quand le cocon se libère de son miel.
Yann Chancerel a 14 ans d’expérience en restauration du Patrimoine et emploie des techniques qu’il a apprises sur divers chantiers en France dans les entreprises agrémentées ''Monuments Historiques''.
 
Dans sa famille, il est la troisième génération de Tailleur de Pierre. Les dernières sont de Racine Corse et Italienne. 
l
Restauration-05.JPG
                                   Le long brassage a dissous le foin dans la terre argileuse. 
l
Yann s’est spécialisé dans la restauration à l’ancienne et a appris avec amour, les techniques qui se pratiquaient il y a plusieurs centaines d’années en fréquentant les compagnons de France. Ce ''nouveau mode de restauration'' revient un peu plus chaque année, réintégrer nos belles demeures de campagne, en leur redonnant ce petit cachet d’antan très recherché et apprécié.  
l
Restauration-06.JPG 
                                                    La terre va rejoindre sa destination finale.
l  
Yann a bien voulu me montrer sa façon de procéder, il nous dévoile ainsi une technique qui, au cours des siècles a sombré dans l’oubli, mais qui a toute sa raison d’être encore de nos jours. 
 
Les propriétaires n’ont pas toujours les moyens financiers de faire restaurer leurs maisons à l’ancienne par des ARTISANS. Afin de leur faciliter la tâche, Yann a la possibilité de passer une journée avec eux et de leur enseigner son savoir-faire, dans le but qu’ils achètent des matériaux appropriés, parfaitement adaptés à ce type de restauration afin qu’ils ne la gâchent pas.  
l
Restauration-07.JPG 
                                                   L'intérieure en restauration à l'ancienne.
 
Ce qui permet de réaliser un travail de qualité en prenant plaisir à restaurer sa maison. Il suffit de commencer par effectuer un mètre carré de joints, puis petit à petit on y prend très vite goût et l’on finit par effectuer un pan de mur, avec une grande satisfaction de l’avoir réalisé soi même ce qui fera naître le désir d’entreprendre d’autres travaux, un peu plus conséquents.  
l
Resatauration-08.JPG 
                                               D'un geste habile, l'argile vient habiller la pierre.
 
Cette initiative contribue également à sauvegarder notre patrimoine rural et architectural, avec un savoir faire et des techniques qui ont fait leurs preuves depuis des millénaires et contribuent à mettre en valeur, notre maison, avec des produits qui résistent au fil des temps.
 
Un enduit intérieur de terre permet ainsi de gagner 30 % d’isolation thermique et 30 % d’isolation phonique, ce qui n’est nullement négligeable pour réaliser, par la suite, des économies d’énergie. 
l

Restauration-09.JPG 
                                                              L'enduit va être ensuite lissé.
 
Malheureusement il n’est pas possible de recevoir des aides de l’Etat pour restaurer dans ces conditions. Mais à la revente de votre patrimoine, il est possible de récupérer 30 % sur la plus value des travaux réalisés.
 
Yann Chancerel adhère à l’association Tiez Breiz maison et paysages de Bretagne. Créée en 1980, cette association a pour vocation de sensibiliser le grand public et le professionnel à la préservation du bâti ancien, pour réhabiliter des maisons anciennes en prenant en compte les contraintes contemporaines de lumière, de chauffage etc… 
l

Restauration-10.JPG 
                                               Une finition parfaite, un retour dans le passé.
 
Les moyens déployés pour ces réalisations, s’effectuent par le biais de stages techniques et de lecture de l’habitat, ou avec l’aide d’un formateur ; une maison est analysée ainsi que le sous-sol, en abordant le thème de la géobiologie. Ce qui permet d’effectuer une pertinente analyse pour comprendre la logique de la construction qui n’est jamais anodine. 
l 

Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 10:13


LANLOUP ENVIRONNEMENT
 
l
l

UNE AUTRE VISION DU PATRIMOINE 

La journée du Patrimoine de Pays a fêté cette année son dixième anniversaire. Lancée en 1998, elle a pour but de sensibiliser le public à la richesse et à la diversité du patrimoine non protégé en France.

img062.jpg                                                               Sainte Colombe en 1986


chapelle-1.jpg                      La chapelle Sainte-Colombe, un bel exemple de restauration du patrimoine.

Ce patrimoine, témoignant de ce qu'était la vie quotidienne d'autrefois, comprend les éléments bâtis traditionnels, les maisons, les fermes, les lavoirs, les moulins, les pigeonniers, les chapelles, les fours à pain, les paysages et les sites naturels, façonnés par l'activité humaine, mais aussi les éléments immatériels comme le savoir-faire, les langues régionales, la gastronomie, les contes et les légendes...

PATRIMOINE-01.JPG                                   Malgré les conditions météo, ce fut une journée sans ''pépins''.

Chaque année, près de 1500 animations sont organisées en France : des visites de sites historiques, des visites d'ateliers, des randonnées thématiques, des expositions, des démonstrations, afin de mieux faire connaître le patrimoine de pays.

PATRIMOINE-02.JPG                   Comme le veut la tradition, le tour de l'église a été effectué, avant d'y pénétrer.

Dimanche 24 juin, à l'occasion de cette 10 ème manifestation, Lanloup était la seule commune du secteur à organiser la visite de son petit patrimoine.

PATRIMOINE-03.JPG                           La voûte du porche de l'église St-Loup, une véritable petite cathédrale.

Malgré un temps dès plus exécrable, une vingtaine de randonneurs avaient sorti leurs plus beaux parapluies, pour participer à la randonnée conférence, qui devait les renseigner sur le patrimoine vernaculaire Lanloupais méconnu de ses détails architecturaux.

PATRIMOINE-04.JPG                     Parmis les belles pierres de Lanloup, le manoir du compositeur Guy Ropartz.

Sous la houlette de François Rebours, responsable de la commission ouverte de l'environnement ; des spécialistes de l'architecture, du bocage et des plantations, ont commenté la visite qui réunissait à merveille ces trois corps de métiers.

PATRIMOINE-05.JPG                Fañch Rebours, Benoït Crénan, Yann Chancerel, Thierry Ehrel, Gérard Dupont.

Fañch Rebours, maire adjoint ; Yann Chancerel, tailleur de pierre ; Thierry Eherel, technicien du bocage du bocage des bassins versants du Leff ''Goël'eaux'' et Benoît Crénan, paysagiste spécialisé dans les plantes typiques Bretonnes, ont tout au long de cette enrichissante promenade, dévoilé à nos assoiffés de connaissance, bien des secrets encore ignorés à ce jour.

PATRIMOINE-06.JPG                   L'intérieur de la chapelle Sainte-Colombe après quinze années de restauration.

M. Gérard Dupont, vice-président de l'association Tiez Breiz Maison Paysages de Bretagne, association qui a pour vocation de sensibiliser le grand public et les professionnels aux contraintes contemporaines du bâtit ancien,  n'a pas manqué de prendre part à cette expédition à travers les divers sites de Lanloup.

PATRIMOINE-08.JPG                                                    Sa magnifique charpente apparente.

L'association Tiez Breiz organise des stages techniques destinés à expliquer la logique constructive, pour faciliter à tous, la restauration de votre patrimoine.  

PATRIMOINE-07.JPGLes organisateurs de cette journée découverte en compagnie de Thérèse Arthur, gardienne des lieux.
D
ésormais l'église Saint-Loup, le manoir Ropartz, le manoir de Ker Jolis, la chapelle Sainte-Colombe et les paysages bocagers, ont livré une partie de leur mystère et seront regardés sous un autre aspect.

                                      
http://www.tiez-breiz.org/  

 


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article