Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 18:59


 CHRONIQUE ''RESTAURATION''
 

                      ''CHAUX DEVANT''
                                      ET
                       ''LAISSE BETON''

                                      XII


                                                     La structure de la fontaine se dessine

Il régnait une certaine effervescence, samedi matin autour de la fontaine Saint Golven, où se tenait une nouvelle séance de travail à laquelle participait une quinzaine de fidèles bénévoles.


                                         Tout le monde s'active, chacun sa tâche

Si les travaux de restauration sur les murets de l'enceinte ont pu paraître long, ceux de la fontaine semble quand à eux progresser à grande vitesse.


      Même Marcel (à gauche sur votre écran) a arrêté de discuter pour travailler...

Le coffrage mit en place pour respecter la courbe du couronnement d'origine, nos maçons qui ont appris à laisser tomber le béton pour faire place à la chaux, s'activent à trier les pierres et à les placer à l'endroit approprié d'après leur ligne de courbe.

                                  Une vue d'ensemble de l'avancement du chantier


Inutile de d'écrire l'ambiance et la satisfaction grandissante de ce petit comité qui depuis deux ans, œuvre durant les beaux jours sur le site.

Durant cette matinée, de nombreux visiteurs sont venus soutenir le petit groupe et poser des questions sur cette restauration à l'identique.

 

                              L'achèvement de la restauration est prévue, fin Mai

Yann Chancerel, tailleur de pierre qui encadre cette restauration se montre également satisfait de ses ouvriers, qui travaillent consciencieusement dans une très bonne ambiance. Yann estime la fin du chantier courant Mai.

Prochain rendez-vous samedi 14 Mars à 9h30 !



Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 11:37


 CHRONIQUE ''RESTAURATION''
 

                      POSE DU GABARIT

                                      XI


                          On cause d'abord de la meilleure technique à utiliser...


Voilà déjà plusieurs mois que les travaux de restauration sur le site de la fontaine de Saint Golven étaient interrompus, pour cause d'intempérie.


                               Mais non, ce n'est pas encore le jour du Pardon.

La semaine passée, profitant des conditions météorologiques plus propices,  l'équipe de bénévoles dynamisée par Yann Chancerel, tailleur de pierre, a repris les activités par un tri de pierres inutilisées dans divers coins de la commune de Lanloup.


                                     Le coffrage réalisé par la joyeuse équipe.

Les tailleurs de bois ont quand à eux, confectionné un coffrage, qui permettra de réaliser l'arc du couronnement déterminé par des relevés effectués dès les premiers jours de la restauration.


                                              Et ce n'est pas une mince affaire...

Samedi dernier, ils étaient une dizaine de bénévoles réunis sur le chantier, pour effectuer la mise en place du gabarit destiné à remonter le couronnement, qui s'est effondré et qui fut remplacé par une dalle de béton, enlevée il y a deux mois à l'aide d'un engin mécanique, pour plus de sécurité.


                            Le gabarit est hissé progressivement à l'endroit prévu.

Pour cette seconde journée, deux nouvelles recrues ont rejoint le groupe : Jacques Beleguic, qui depuis quelques mois se trouve en retraite à Quimper Guézennec et un Lanloupais Jean Le Put, exilé vers Paimpol, qui a déjà rendu de nombreux services à Lanloup, en effectuant gracieusement la couverture de la chapelle Sainte Colombe.


             Mais non, ce n'est pas Saint Golven qui sort de son antre (c'est Yann)...

A noter également la présence de Gwénola, qui est venu apporter son soutien moral, avec du café et des petits gâteaux pour la pause de 10h, merci beaucoup !


                                                    Le coffrage à poste.

Le gabarit mis en place, les travaux de maçonnerie ont immédiatement commencé sur la fontaine et les murets de l'enceinte du lavoir ont été achevés. 

                                    La restauration va pouvoir se poursuivre.

Grace à cette nouvelle tranche de chantier qui devrait s'achever au début de l'été, la fontaine va retrouver son aspect d'antan.





Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 06:13


UN PASSE, UNE HISTOIRE...
 

  LANLOUP REDECOUVRE SON HISTOIRE

                                                             L'histoire couchée sur parchemin...

Lanloup, petite commune des Côtes d'Armor, a vécu durant des siècles au rythme des cloches de son église et des curés qui se sont succédés pour les faire sonner.

Parmi tous ces prêtres aussi méritants et dévoués les uns que les autres, il en est un, l'Abbé Jean Le Floc'h, qui a très vite été séduit par le cachet de nontre petit village.

Malgré un passage éclair dans notre commune de 1968, à 1971, l'Abbé s'est attaché à reconstituer et à écrire l'histoire de Lanloup, en remerciement à son ''Bon peuple'' qui l'a si bien accueilli.

Publié en 1970, réédité en 1985, ce recueil est depuis longtemps épuisé.

Pour ne pas laisser tomber dans l'oubli notre passé, pour perpétuer le travail remarquable de l'Abbé Le Floc'h, décédé le 8 décembre 1981, l'association Mein-Kozh (Vieilles Pierres) que je remercie de tout mon coeur de Lanloupais, a décidé d'effectuer la troisième impression de ces belles lignes, écrites avec la légèreté de la plume du goéland.

Ce recueil est en vente, au prix de 5 €.

Par correspondance : lanloup@live.fr au prix de 7,18 €.


 

                                        Points de vente :          
Mairie de Lanloup
Le Kerganer à Lanloup
Camping Le Neptune à Lanloup
Saint Roch Hébergements Lanloup
La Poste à
 Plouha
Le Cheval Blanc à Plouézec
Le Comptoir de la Mer à Paimpol
L'Office de Tourisme à Paimpol

A suivre...
 

 


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans L'OEUVRE ET LA PLUME
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 09:01


TRAVAILLER LE DIMANCHE

                 CE N'EST PAS TROP TÔT...

undefined
         AVERTISSEMENT


undefined
Il est recommandé d'activer le contrôle parental. Les images qui vont suivre risque par leur beauté de heurter les âmes sensibles, en rappelant  de bons vieux souvenirs (pour certains) !


Grâce au travail du Dimanche nous allons enfin pouvoir mettre un terme à de multiples corvées (pour d'autres) !

undefined

                         Enfin terminé  les Dimanches de Printemps...

                                   Au travail plus de pollen dans les narines !

undefined

                                Enfin terminé les Dimanches d'Eté ...

Ras le bol, des interminables promenades sous le soleil... Super le frais du bureau !

undefined

                            Enfin terminé les Dimanches d'Automne...

Quelle barbe les caprices du temps ! J'aime mieux ceux de mon chef de service...

undefined
 

                         Enfin terminé les Dimanches d'Hiver...

                                           Au boulot, c'est bien plus rigolo !

undefined

                                          Et pour moi ?



          Enfin terminé le bain hebdomadaire...
  

                             Soutenons le repos du dimanche !



Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans LIVRE D'OR DU SITE
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 07:00



 CHRONIQUE ''RESTAURATION''


                  UNE NOUVELLE ETAPE  
                                      X


Voilà déjà un petit moment que l'on n'a pas reparlé de la fontaine du Golven. Il est vrai que les conditions climatiques ne sont pas appropriées pour œuvrer sur ce genre de chantier.

                                                   La fontaine du Golven, il y a quelques mois.


Entre deux averses, l'entreprise Hervé Cosse de Plouha, est venue à l'aide d'un engin déposer la dalle de béton qui recouvrait la fontaine.

Certe, cette dalle n'était pas jolie, mais elle a eu le mérite depuis plus d'un demi siècle, de maintenir les murs de la fontaine hors d'eau et de freiner leurs dégradations.


                                                             Bientôt la fontaine va faire peau neuve.

A l'approche des beaux jours, la fidèle équipe de Yann Chancerel reprendra le chemin du Golven, pour poursuivre et achever ces travaux, qui rappelons le, ont été primé par le Conseil Général, par un chèque de 850 €.

           Après un siècle d'absence Saint Golven est revenu dans sa fontaine le temps d'une photo.

Ces travaux de restauration, ont été très suivi de très près sur Internet, sur notre site ''Chemins de Travers''. Ce qui nous a valu le privilège de retrouver la statue de bois à l'origine polychrome de Saint Golven, qui durant des années a trôné en ce lieu et qui avait disparu depuis  une centaine d'années.

                                                    Saint-Golven est il à l'origine de la fontaine ?

Une fois la restauration achevée, Saint Golven devrait être restitué et réhabilité.
Pour la petite histoire suivre ce lien.

                                           
                                                SAINT GOLVEN 400 ANS !


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans RESTAURATION DU PATRIMOINE
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 18:58


EGLISE SAINT LOUP
 

             SAINT LOUP SAUVE DES EAUX
                                                         La belle église du bourg de Lanloup.

Que serai Lanloup sans son église... ? L'église Saint Loup est la pièce maîtresse du patrimoine Lanloupais et par tous les moyens, les diverses municipalités s'efforcent de l'entretenir et de la restaurer pour préserver son état et son cachet d'antan. Il y a quelques jours la toile du maître-autel a été déposée pour être restaurée.

Jeudi matin, les représentants de la municipalité : Melle Even, maire ; Dominique Connan, premier adjoint, ont réceptionné les travaux de réfections du caniveau de l'église, en présence de Mme Marie-Line Quéro du service départemental  de l'architecture et du patrimoine, représentante du ministère de la Culture.  

                             Dominique Connan, Marie-Line Quéro, Louise Anne Even, M. Lefevre.
       

Ces travaux de restauration ont été effectués par l'entreprise Lefevre de Pordic, spécialisée dans ce domaine, qui était également présente pour cette fin de chantier.


Durant le mois d'octobre 71 mètres de dalle en béton ont été cassés pour faire place au maçonnage d'un caniveau en micaschiste. L'ancienne dalle apportait beaucoup d'humidité à l'église, ce qui était néfaste pour sa bonne conservation.

                                      Le petit maitre-autel de la chapelle sud (photos Roger Gardan).


Le soubassement du petit maitre-autel de la chapelle sud, a subi également une petite restauration pour la même raison. Son soubassement de ciment a été cassé pour être remplacé par des dalles de pierre, ce qui harmonise et met en valeur ce bel ensemble.


Cette nouvelle phase de restauration se monte à 16 764 €, réparti entre le conseil général, le conseil régional, la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et la commune de Lanloup en charge des 25 % du montant des travaux restants.


La restauration du chœur de l'église est également envisagée.

Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans LANLOUP AU JOUR LE JOUR
commenter cet article
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 21:57


LE LIVRE DE LANLOUP

                      Un passé, une Histoire...

 

La petite commune de Lanloup, discrète dans son berceau de verdure est un petit village de caractère, sans histoire, ou presque...

 

Une histoire, elle en possède fort heureusement une. Elle peut en être fière et se vanter de la connaître. Son passé, son histoire, lui est connu grâce aux recherches de l'abbé Jean Le Floc'h, curé de passage dans la commune de 1968 à 1971.

 

Très touché par le chaleureux accueil que lui avait prodigué la population tout au long de son séjour, il s'est senti redevable et a tenu à la remercier en lui léguant un opuscule historique.  

 

                                                        Un opuscule historique, pour remercier la population.

 

Edité en 1970, réédité en 1981, ce fascicule était épuisé depuis une bonne décennie. Il aurait été dommage de laisser tomber dans l'oubli ce précieux héritage et de ne pas le transmettre à nos enfants, aux touristes de passage...

 

Jean-Yves Rolland avait 13 ans lorsqu'il eut en main pour la première fois, ce petit livre. Il était agrémenté de quelques photos noir et blanc, représentant les châteaux et manoirs de la commune qui le faisait rêver.


                                                           Père et fils, un travail d'équipe.
 

Il était bien loin de penser qu'une quarantaine d'années plus tard, il aurait le plaisir assisté de son fils Guillaume, de remettre ce petit livre au goût du jour.

 

Voilà déjà neuf mois, que l'on entend parler de la troisième édition du livre de Lanloup.

 

La gestation a été difficile, les problèmes nombreux, mais les pères adoptifs Jean-Yves et Guillaume sont satisfaits de leur progéniture qui vient de sortir des presses.

 

                                                               Lanloup, redécouvre son passé...

La nouvelle édition imprimée sur papier glacé, se compose de : 36 pages couleur, 34 photos de la commune de Lanloup et des alentours, 3 gravures réalisées par l'historien Alain Le Nerrant et de l'arbre généalogique des Seigneurs de Lanloup, qui avait disparu de la seconde édition.

Cette troisième impression a pu être réalisée grâce aux dons de Lanloupais très attachés à leur commune et surtout grâce au concours de l'association Mein-Kozh (vieilles pierres) qui a pour vocation la sauvegarde du patrimoine.

L'opuscule ''Lanloup un passé, une Histoire...'' est en vente à la mairie de Lanloup au prix de 5 €, ou par correspondance, commande à : lanloup@live.fr au prix de 7 € 50 (2 € 50 de port). Chèque à l'ordre de Association Mein-Kozh 6, Run-Ar-Vilin 22580 Lanloup.


 

                                        Points de vente :          
Mairie de Lanloup
Le Kerganer Lanloup
Saint Roch Hébergements Lanloup
Camping Le Neptune à Lanloup
Le Cheval Blanc à Plouézec
Le Comptoir de la Mer à Paimpol

A suivre...

 


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans LANLOUP UN PASSE UNE HISTOIRE
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 10:57


CHEMINS DE TRAVERS...

                  ...FAIT DES HEUREUX !

Il ya deux ans, lorsque j'ai créé ce journal ''Chemins de travers'' j'avais pour but uniquement de faire connaître ma commune.

Mais petit à petit, au fil des mois, ce petit journal a très vite pris une autre dimension.

Après avoir rendu ses services au Japon à l'occasion d'une exposition. 

                                        
DE LANLOUP AU JAPON

Réalisé la rencontre d'Alan Stivell et de son professeur Raymond Clusaz (notre doyen de Lanloup), qui s'étaient perdus de vue depuis 50 ans.

                                   
ALAN STIVELL et RAYMOND

Retrouvé la statue de Saint Golven disparue depuis un siècle.

                                   
SAINT GOLVEN ''LE RETOUR''

Chemins de travers vient de faire des heureux.

Yvette  habite la région Parisienne et a passé ses vacances d'enfance à Lanloup. La nuit lorsque le sommeil lui fait défaut, elle surf sur internet et par hasard est venue se promener sur nos chemins de travers.

Ce fut un choc pour elle de revoir tant d'années plus tard les lieux ou elle a connu ses premiers émois d'adolescente.

Yvette m'a envoyé un gentil petit message relatant quelques bons souvenirs que j'ai publié.

                                          SOUVENIRS DE LANLOUP

Ange, son premier amour était fort heureusement abonné à la newsletter  de mon petit journal et est resté bouche bée devant l'article de son amie d'enfance....

                       Yvette et Ange se retrouvent 44 ans plus tard sur les Chemins de Travers !

Et la magie de chemins de travers à une nouvelle fois opérée, 44 ans plus tard les amoureux se sont retrouvés. Libre tous les deux... Une nouvelle histoire commence...

Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans LANLOUP AU JOUR LE JOUR
commenter cet article
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 10:00


SAINT GOLVEN A LANLOUP...

             LE PERIPLE DE SAINT GOLVEN
 

A l'occasion des journées du patrimoine organisées ce week-end, je vous dévoile une face inconnue du patrimoine Lanloupais...

L
e petit journal de Lanloup ‘'Chemins de Travers'' vient de fêter ses deux ans. Voilà déjà deux années que vous sillonnez à mes côtés les chemins de notre petite commune.
 

A propos des chemins de travers, on y rencontre parfois des gens très étonnants qui vous abordent un peu timidement au départ, puis au fil de la conversation il s'instaure une certaine familiarité, et petit à petit des secrets sont livrés...

undefined
 

                                         La fontaine de Saint Golven.

P
armi le patrimoine religieux de Lanloup, figure une ''toute nouvelle'' pièce. Toute nouvelle... pas vraiment !

                 Le lavoir-fontaine actuellement en restauration (fin 2007).


Sur les hauteurs du bourg de Lanloup, à proximité du manoir Ropartz, existe une fontaine qui date du XVIème siècle.

                              Vers une restauration à l'identique (26/04/2008).

Cette fontaine a traversé le temps, et l'on s'en doute non sans dommage car son couronnement s'est effondré et a été remplacé par une dalle de béton.

                              Une étape de la restauration (21 février 2009).

Lors d'une porte ouverte consacrée au petit patrimoine, une poignée de bénévoles a décidé de se réunir pour procéder à sa restauration.

                            La restauration touche à sa fin ! (18 avril 2009).

De fil en aiguille, beaucoup de personnes ont suivi l'avancement des travaux sur Internet, grâce à mon premier blog ''Chemins de Travers''
, dont une grand-mère âgée de 80 ans.

                                     Fin de la restauration le 30 Mai 2009.

Cette personne a tenu à me rencontrer, afin de me conter une étrange histoire
, je vous la résume brièvement.


                    La fontaine de Saint Golven après 18 mois de restauration.

Nous sommes en 1907. Dans la niche centrale de la fontaine il y a un vieux Saint de bois, Saint Golven. Un jour un petit garçon très sensible au patrimoine le retrouve flottant à la surface  de l'eau. Il le ramène chez lui et en prend soin.

                       Saint Golven un beau veillard de 300 ans voir plus...


La mère consulte le curé, ce dernier lui dit de le garder à condition de le remplacer par une copie.
Ce qui fut chose faite...

Quelques années plus tard la copie fut volée.


Grâce à cet échange, la statue originale est saine et sauve, mais a quitté Lanloup depuis cent ans, en restant dans la même famille qui se la transmettait de génération en génération.

                Il était polychrome, on distingue encore des restes de peinture.


Voyant les travaux sur la fontaine avancer, cette grand-mère ''Louise'' vient me confier qu'elle la possède et qu'elle voudrait qu'elle regagne Lanloup.


                                      50 cm de haut, 20 cm de large, 3kg 560.

J'ai eu la grande émotion d'examiner et de remettre Saint-Golven à sa place, dans l'antre de la fontaine après un siècle de disparition. Tous mes remerciements à ''Louise''.


         Saint Golven dans l'antre de sa fontaine, un siècle après sa disparition.

 Découcrez l'histoire intégrale dans le roman ''SUR LES CHEMINS DE LANLOUP''.


                                  Un retour ''aux sources'' le temps d'une photo.
 


Un peu d'histoire :
 

                  Saint-Golven (540-616)
Saint-Golven (ou Goulven) est né en 540 de parents pauvres qui s'étaient échoués
avec leur chaloupe à la Baie de Goulven, près de Plouider.


Né à la belle étoile, c'est le jaillissement miraculeux d'une source qui permettait à la mère et son enfant de survivre.


Un homme riche et croyant parrainait l'enfant et le nommait Golven/Goulven
(du breton Goulrn-ven, colombe blanche).

L'enfant apprend dans les écoles monastiques l'enseignement biblique qui le marque très jeune. Il se contente depuis son enfance de se nourrir que de pain, d'eau et quelques légumes. Puis Golven catéchise à son tour des auditoires nombreux, se retire à Odena dans une petite "maison de pénitence".


Son hermitage est pendant de longues années lieu d'oratoire, de prières et de miracles. Evêque de Léon de 600 à 608 d'abord avec réticence, puis de plein cœur, Golven décide de retrouver la solitude en forêt de Brocéliande, pour enfin trouver son dernier hermitage à Saint-Didier en compagnie de son fidèle disciple Maden.

L'église canonisa Golven le lendemain de sa mort.

• (D'après la biographie de l'abbé Henri Le Breton, "Saint-Goulven", Rennes 1933).


SORTIE DU ROMAN TIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE ''SUR LES CHEMINS DE LANLOUP''



Musique : Christel Wagener Dominique Duxin

Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans SAINT GOLVEN 400 ANS !
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 22:00


SAINT GOLVEN...

                 UN RETOUR AUX SOURCES



                                  Saint-Golven dans sa fontaine de Lanloup.
                   
Je remercie l'hebdomadaire de ''La Presse d' Armor'' et le quotidien ''Ouest-France'' de s'être intéressés à l'article concernant :                                     

                                    SAINT GOLVEN ''LE RETOUR''

Ce saint, qui a effectué une brève apparition sur son lieu d'origine à Lanloup, après s'être absenté durant un siècle.


                    La fontaine de Saint Goulven dans le Finistère (photos de Yannick LENOUVEL).

Je tiens également à remercier toutes les personnes qui m'ont envoyé des E-mails ou qui se sont penchés sur les origines de Saint-Goulven (Golven).

                                                                   Un retour aux sources...

Voici un sympatique reportage réalisé par Yannick Lenouvel, qui a effectué un retour ''aux sources'' pour nous conter la vie de ce Saint.

                                                             Saint Goulven connu pour ses miracles.
Saint-Goulven serait né pas très loin de Brest à 45 km, il venait de naître peu après le débarquement de ses parents sur le rivage voisin, après avoir fui comme de nombreux bretons, la Grande Bretagne à la fin du Vème siècle, début du VIème siècle.

                                                            Une fontaine fut édifiée sur place.
Complètement démuni ne trouvant pas une goutte d'eau pour étancher la soif de la mère et de l'enfant, Glaudan le père invoqua Dieu. Aussitôt jaillit en ce lieu une source où l'on édifiera cette fontaine, la mère et l'enfant furent sauvés.


                                                            Saint Goulven Evêque du Léon.

On se dispute un peu sur la date de sa naissance et sur les personnages rencontrés par ce futur évêque du Léon. Néanmoins, carte topographique de l'IGN en main, dimanche dernier, nous sommes partis sur les traces de notre St-Goulven Finistérien.

                                                                      La maison de Saint Goulven.

Il serait donc né près de Goulven et y aurait vécu suffisamment longtemps pour y laisser de nombreuses traces comme en témoignent : la fontaine St Goulven au lieu dit de Kerouzien, l'église du village, monument historique et une vielle maison construite selon les spécialistes en 1560. 

                                                         Des traces du passage de Saint Goulven.

Les mots et dates gravés dans la pierre semblent confirmer qu'il vécu en ces lieux il y a fort longtemps. Un tableau dans l'église présente le comte Even, remerciant St Goulven de l'avoir aidé à repousser l'attaque des navires Normands. 

                                                      Saint Goulven remercié par le comte Even.

Il reçut pour son aide un territoire sur lequel fut construite cette belle église. L'église de Goulven fut l'un des premiers monuments du Finistère à être classé. Ces deux personnages pourraient ne pas avoir vécu à la même époque.

              L'église Saint Goulven a été l'un des premiers momuments classé dans la Finistère.
O
n pourrait alors imaginer que le comte implora St Goulven. Celui-ci intervint en sa faveur et fixa heureusement la victoire du côté des Bretons. Le tableau serait une représentation symbolique pour transmettre, par l'image, l'histoire au petit peuple, (il n'y avait pas encore de blog).

 

La fontaine est un monument de style renaissance entouré d'une enceinte carrée sur laquelle sont disposés des bancs de granit pour les pèlerins et les malades. A l'intérieur du mur latéral gauche, est encastré un sarcophage qui passe pour avoir été le lit de Saint Goulven et bien sûr il possède (ait) des vertus magiques notamment pour les personnes souffrant de rhumatismes. 

                                                          Saint Goulven guérit les rhumatismes.

Il convenait d'installer le malade dans ce lit de pierre et de l'arroser copieusement avec l'eau de la fontaine. Un trou a même été percé dans le sarcophage pour permettre l'évacuation de l'eau. Les malades s'y étendaient dans l'espoir d'être guéris.

                                                                 Le sarcophage aux miracles.

Dans le mur du fond, une niche formée abrite une statue en granit de Saint Goulven représenté en évêque du Léon. Le premier dimanche de juillet, jour du pardon, on venait en procession jusqu'à la fontaine.

                     127 kilomètres séparent St Goulven Finistérien et St Golven Costarmoricain.

Le célébrant y plongeait le reliquaire contenant un os du bras de Saint Goulven afin de renouveler les vertus miraculeuses et curatives des eaux. Le culte de Saint Golven renommé par ses miracles attira de nombreux pèlerins jusqu'à la Révolution.


Merci à Yannick Lenouvel pour ce flot d'informations. 

 

 

PROCHAINEMENT SORTIE DU ROMAN TIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE ''SUR LES CHEMINS DE LANLOUP''


Musique d'Alan STIVELL
Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans SAINT GOLVEN 400 ANS !
commenter cet article