Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 20:30

 

 

 

 

 

Du Seigneur Rolland . . .

Au Compositeur Guy Ropartz

 

 
                                               Le manoir du compositeur Joseph-Guy ROPARTZ.

Du bourg, empruntons à présent le petit chemin de travers qui rejoint les hauteurs de Run Ar Vilin (La Colline Du Moulin) situé entre la chapelle St-Roch et le jardin de la mairie, qui porte le nom du compositeur Guy Ropartz.

                                              Le blason de la famille de Lanloup.

Ce chemin longe le château de Lanloup. Au XIII ème, il fut habité par le Seigneur Rolland, premier Seigneur de Lanloup.

                                                      Les armoiries de Lanloup gravées sur le cadran solaire.

 

Le château a été construit en plusieurs étapes sur les bases d'un ancien logis seigneurial. Le blason de la famille de Lanloup figure au-dessus de la porte. Anne-Joseph de Lanloup, dernier seigneur de Lanloup et propriétaire du château, est médecin. Il fonde un hospice pour soigner les pauvres de la paroisse.

                                                   Le cadran solaire du manoir.

Accusé d'avoir entretenu une correspondance avec l'armée royale, il est guillotiné à Paris pendant la Révolution.


En 1794, le château est acheté par Joseph Ropartz, qui devient chevalier de l'Empire en 1810.

 

 

 

Joseph Guy Ropartz

 

 

1864 - 1955

Né à Guingamp, le 15 Juin 1864, Joseph-Guy Ropartz composa sa première oeuvre en 1882, à l'âge de 18 ans.

14 ans plus tard, en 1894, il est nommé à la direction du conservatoire et des concerts symphoniques de Nancy. Il devient ainsi à l'âge de 32 ans, le plus jeune directeur des conservatoires de France.

En 1919, durant dix ans, il prend la direction du conservatoire de Strasbourg, jusque l'âge de sa retraite.

C'est en 1929, qu'il vient habiter le manoir familial situé dans la commune de Lanloup, où il passe une retraite plus qu'active, consacrée à la musique, non seulement en qualité de compositeur, mais aussi de chef d'orchestre.

Guy Ropartz s'éteignit, en ce lieu qu'il affectionnait tout particulièrement, le 22 novembre 1955, le jour de la Sainte-Cécile, patronne des musiciens.

(source : Le Patrimoine des Communes des Côtes-D'Armor éditions FLOHIC)

 

 

Nostalgie

Faite de vieilles pierres habilement montées,
Un petit manoir, respire le calme, la sérénité.
Sa lourde porte entrouverte,
Laisse pénétrer le soleil de midi,
Effaçant un peu plus chaque jour,
Un poème d'amour,
Griffonné jadis, par un chevalier conquis.

Le lent, tic…, tac…, de l'horloge,
Égrène inlassablement les années,
Berçant la respectueuse poussière,
Qui sommeille sur de vieux parchemins oubliés.

De délicats brise-bise égayent les fenêtres,
Un chat s'éveille au coin de l'âtre,
S'étire et ronronne aux pieds de son maître.


Le soir, une délicieuse odeur de soupe,
Envahit l’habitation,
Tandis qu'une belle femme au visage ridé,
S'affaire devant son chaudron.

La douce flamme de la vieille lampe,
Posée près du rouet, vacille.
Sa lueur mélancolique,
Dessine sur les tentures, des arabesques mystiques.

Esquissant dans le lit clos, une volumineuse couette,
Dévoilant pudiquement une couche douillette.
Où, après avoir frugalement soupé,
La coiffe blanche et les sabots, soigneusement rangés,
Blottis l'un contre l'autre, pour ne pas avoir froid,
Un vieux couple s'endormira.


                                                                  Jean-Yves Rolland


Musique d'Alan STIVELL

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans MANOIR ROPARTZ
commenter cet article

commentaires

Jean-Luc Rolland 11/09/2015 08:52

Bonjour cher Jean-Yves, je ne sais si nous sommes apparentés. Ce n'est pas impossible, tous mes ancêtres du côté de ma famille paternelle sont des Côtes d'Armor (des environs de Lannion). Je suis tombé sur votre site tout à fait par hasard, à la recherche d'informations sur Joseph-Guy Ropartz,compositeur que j'admire et dont je jouais hier soir même une oeuvre au piano. Une mélodie pour voix et piano qu'il n'est pas trop difficile de transcrire pour piano seul. Je voulais juste vous féliciter pour tout ce que vous faites, non seulement pour le manoir Ropartz mais pour notre belle Bretagne qui reste dans mon coeur, bien que résidant aujourd'hui en Haute Savoie. Bravo, avec toute ma reconnaissance et mon amitié. Jean-Luc Rolland


________________________________________

Jean-Luc Rolland

Docteur en histoire contemporaine, Université Paul Valéry, Montpellier
Docteur en théologie, Institut Protestant de Théologie, Montpellier
Les Chenets
696, chemin de Bottecreux - 74160 Collonges sous Salève
France