Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 22:00


SAINT GOLVEN...

                 UN RETOUR AUX SOURCES



                                  Saint-Golven dans sa fontaine de Lanloup.
                   
Je remercie l'hebdomadaire de ''La Presse d' Armor'' et le quotidien ''Ouest-France'' de s'être intéressés à l'article concernant :                                     

                                    SAINT GOLVEN ''LE RETOUR''

Ce saint, qui a effectué une brève apparition sur son lieu d'origine à Lanloup, après s'être absenté durant un siècle.


                    La fontaine de Saint Goulven dans le Finistère (photos de Yannick LENOUVEL).

Je tiens également à remercier toutes les personnes qui m'ont envoyé des E-mails ou qui se sont penchés sur les origines de Saint-Goulven (Golven).

                                                                   Un retour aux sources...

Voici un sympatique reportage réalisé par Yannick Lenouvel, qui a effectué un retour ''aux sources'' pour nous conter la vie de ce Saint.

                                                             Saint Goulven connu pour ses miracles.
Saint-Goulven serait né pas très loin de Brest à 45 km, il venait de naître peu après le débarquement de ses parents sur le rivage voisin, après avoir fui comme de nombreux bretons, la Grande Bretagne à la fin du Vème siècle, début du VIème siècle.

                                                            Une fontaine fut édifiée sur place.
Complètement démuni ne trouvant pas une goutte d'eau pour étancher la soif de la mère et de l'enfant, Glaudan le père invoqua Dieu. Aussitôt jaillit en ce lieu une source où l'on édifiera cette fontaine, la mère et l'enfant furent sauvés.


                                                            Saint Goulven Evêque du Léon.

On se dispute un peu sur la date de sa naissance et sur les personnages rencontrés par ce futur évêque du Léon. Néanmoins, carte topographique de l'IGN en main, dimanche dernier, nous sommes partis sur les traces de notre St-Goulven Finistérien.

                                                                      La maison de Saint Goulven.

Il serait donc né près de Goulven et y aurait vécu suffisamment longtemps pour y laisser de nombreuses traces comme en témoignent : la fontaine St Goulven au lieu dit de Kerouzien, l'église du village, monument historique et une vielle maison construite selon les spécialistes en 1560. 

                                                         Des traces du passage de Saint Goulven.

Les mots et dates gravés dans la pierre semblent confirmer qu'il vécu en ces lieux il y a fort longtemps. Un tableau dans l'église présente le comte Even, remerciant St Goulven de l'avoir aidé à repousser l'attaque des navires Normands. 

                                                      Saint Goulven remercié par le comte Even.

Il reçut pour son aide un territoire sur lequel fut construite cette belle église. L'église de Goulven fut l'un des premiers monuments du Finistère à être classé. Ces deux personnages pourraient ne pas avoir vécu à la même époque.

              L'église Saint Goulven a été l'un des premiers momuments classé dans la Finistère.
O
n pourrait alors imaginer que le comte implora St Goulven. Celui-ci intervint en sa faveur et fixa heureusement la victoire du côté des Bretons. Le tableau serait une représentation symbolique pour transmettre, par l'image, l'histoire au petit peuple, (il n'y avait pas encore de blog).

 

La fontaine est un monument de style renaissance entouré d'une enceinte carrée sur laquelle sont disposés des bancs de granit pour les pèlerins et les malades. A l'intérieur du mur latéral gauche, est encastré un sarcophage qui passe pour avoir été le lit de Saint Goulven et bien sûr il possède (ait) des vertus magiques notamment pour les personnes souffrant de rhumatismes. 

                                                          Saint Goulven guérit les rhumatismes.

Il convenait d'installer le malade dans ce lit de pierre et de l'arroser copieusement avec l'eau de la fontaine. Un trou a même été percé dans le sarcophage pour permettre l'évacuation de l'eau. Les malades s'y étendaient dans l'espoir d'être guéris.

                                                                 Le sarcophage aux miracles.

Dans le mur du fond, une niche formée abrite une statue en granit de Saint Goulven représenté en évêque du Léon. Le premier dimanche de juillet, jour du pardon, on venait en procession jusqu'à la fontaine.

                     127 kilomètres séparent St Goulven Finistérien et St Golven Costarmoricain.

Le célébrant y plongeait le reliquaire contenant un os du bras de Saint Goulven afin de renouveler les vertus miraculeuses et curatives des eaux. Le culte de Saint Golven renommé par ses miracles attira de nombreux pèlerins jusqu'à la Révolution.


Merci à Yannick Lenouvel pour ce flot d'informations. 

 

 

PROCHAINEMENT SORTIE DU ROMAN TIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE ''SUR LES CHEMINS DE LANLOUP''


Musique d'Alan STIVELL

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans SAINT GOLVEN 400 ANS !
commenter cet article

commentaires