Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 21:22


PARIS BREST PARIS
 
l
JOËL HONORE LANLOUP 

 

Créée en 1891 par Pierre GIFFARD dans le but de démontrer le caractère pratique de la bicyclette, la randonnée Paris-Brest-Paris, soit un circuit de1200 km, est toujours d’actualité. 
l
PARIS-BREST.jpg
 
Cette année pour la 16 ème édition, un p’tit gars de chez nous, Joël DOUSSET, 65 ans, y représentait la commune de Lanloup.
 
Joël, fait du vélo depuis juillet 2002, date de son arrivée en retraite. Il est licencié depuis quatre ans au Club Cyclotouriste de Plouha.
PBP-01.JPG 
                                             Joël DOUSSET, 65 ans, au terme de ses 1250 km.
 
Après avoir effectué, comme il se doit les brevets d’homologations des 200, 300, 400 et 600 km exigés par le club organisateur l’Audax, Joël était en règle et admissible pour effectuer la célèbre Paris-Brest-Paris.
 
Joël est donc parti de Paris le lundi 20 Août à 21 h 30, sous un temps exécrable (nous aussi, ça console), pour y revenir le vendredi 24 à 13 h 41.


                       De retour au pays, quelques tours de vélo sur le circuit des falaises.
Sur les 5300 inscrits 3200 ont pointés à l’arrivée, fort heureusement notre poulain était dans le lot.
 
Ce n’est pas sans mal, qu’il a parcouru 1250 km en 88 heures et 11 minutes. Première étape, Paris-Loudéac soit 480 km. Ouf, le temps de souffler un peu, une petite douche, un repas, on regonfle le mec et le vélo, puis on repart de plus belle. 

Direction, Huelgoat, Roc Trévézel, Sizun et Brest, (de toute façon, il ne pouvait pas aller plus loin), après avoir traversé le symbolique pont Albert LOUPPE, il arrivait heureux au Stade Francis LE BLE.
 
l

PBP-03.JPG
                                                Bien content de retrouver son petit bourg.
Que faisait son épouse Jeannine durant tout ce temps ?
 
Je vais vous le dire !
 
Joël était muni d’une carte de pointage à puce et tout au long du circuit à chaque poste de contrôle, Jeannine surveillait Joël sur Internet. Donc, il était contrôlé deux fois, une fois officiellement par les organisateurs et une seconde fois à la maison par maman. Pas question comme pour le Tour de France de faire une échappée…, il était placé sous haute surveillance.
 
-         Joël, qu’às tu fait après avoir pointé à Brest à 11 h 45 ?
-         J’ai bu un coup et je me suis tiré au resto !  
l
PBP-06.JPG                                     Fort heureusement la route du retour était bien flêchée. 
Il n’a certes pas pris trop le temps d’écrire une carte postale à Jeannine, ni de faire du lèche vitrine, puisqu’à 12 h 45, il retourne son vélo pour faire la route en sens inverse (mais pas du même côté).
 
Il arrive ainsi à peine essoufflé pour l’apéritif, à 20 h à Loudéac. A peine essoufflé d’accord, mais les cervicales en vracs. Il en profite pour se faire masser tous les 80 km, (mais ça, Jeannine ne le sait pas, ce n’est pas dit par la carte à puce).
 
Son coatch, pour soulager la douleur, lui installe un crochet de tendeur à son casque et l’autre extrémité à son ‘’pantalon’’ et lui confectionne une minerve de fortune à l’aide d’un filet à pommes de terre bourré de papier journal, pour lui soulager les cervicales.  
l
PBP-04.JPG
                                                 M. le Maire, Hubert Blanchard, a félicité Joël.
Malgré les conseils d’arrêter ‘’ la promenade’’ Joël continu… il finit par devoir rouler, un coude posé sur le guidon, le menton reposant dans la main, de manière à voir la route sans trop souffrir, il en est ainsi durant une bonne centaine de km.
 
Ses dernières pensées ne furent pas pour Jeannine, mais pour les grands sportifs qui souffrent dans l’effort pour battrent des records et il pense que ses douleurs de cervicales, c’est bien peu de chose… 
l
PBP-05.JPG
                                                 Le prochain Paris Brest ce fera à la pâtisserie...
Enfin vendredi à 13 h 41, la délivrance ! Il arrive au panneau d’agglomération PARIS ! 

Jeannine.JPG
  Depuis le temps que l'on vous en parle... la voici enfin à côté de son champion, Dame Jeannine !
Merci Joël de nous avoir fait partager ces forts moments de ta randonnée et toutes nos félicitations. 
                       
l

Partager cet article

Repost 0
Published by JEAN-YVES ROLLAND - dans MAGAZINE
commenter cet article

commentaires